Philosophie et subtilités de la vie

J'ai créé ce forum dans le but de converser, discuter, débatre sur des sujets plus ou moins philosophiques, ou qui demandent une certaine réfléxion et attention.


    Limites de la science et enfermement sur toute une vie

    Partagez

    mightytyphoon

    Messages : 2
    Date d'inscription : 18/07/2012

    Limites de la science et enfermement sur toute une vie

    Message  mightytyphoon le Mer 18 Juil - 15:16

    Limites de la science et enfermement sur toute une vie.

    Il est bon d’avoir des règles, de connaître les attentes de l’autre. Mais l’Humain est tellement illogique qu’un fait positif peut devenir négatif quelques années plus tard et que la mode reste la seule raison. L’humain s’occupe sur Terre. Il met la charge émotive qu’il désire en une activité ou en un objet. La puissance de cette charge le lie plus ou moins à cet objet et une réalisation positive finira par rayonner sur lui, tout comme une réalisation négative le détruira. Le pouvoir se trouve où le sens commun désire le mettre.

    La science ruine l’âme car elle la décortique au point de délier un moteur qui fonctionne. Cela n’est pas acceptable, cela est triste, cela détruit. Ce serait voir un animal comme un objet. Ce serait nous voir comme des robots sans arrêt. Sans charge affective, sans envie particulière.

    La vérité est qu’un Humain, dans sa vie, ne fait que manger, dormir, se reproduire et mourir. Le reste n’est qu’un moyen d’occuper son temps et pourquoi pas de marquer les esprits, de se reproduire en eux afin de survivre un peu plus longtemps. Rien ne différencie réellement l’Humain de l’animal dans les actes. La différence vient du langage. Au lieu de faire naturellement des caresses, l’humain peut se dire : je vais faire une caresse pour que mon prochain se sente mieux. Et il est bien possible que la seule utilité de la parole soit d’adoucir les actes, de changer ses pensées, de mentir. Les gestes ne mentent pas, le corps ne ment pas, les paroles si. Elles embellissent, elles dénaturent la réalité. Et cette possibilité laissée au doute est une horreur car elle peut devenir un jeu pervers. Laisser entendre à l'autre quelque chose, même de manière non désirée, reste horrible si ce qu'on laisse entendre n'est pas réel.

    Un regard suffit, un regard est un acte, un regard ne ment pas.

    Afin de se sentir moins animal, l’Humain s’invente des rites, des politesses pour vivre en société de façon acceptable.
    Les églises, les sectes sont là pour donner un nom à la part d’inexplicable qui existe en chacun. Elles leur donnent le nom de Dieu. La psychanalyse donne à cette part d’inexplicable le nom d’inconscient. Tant que vous ne partagez pas la croyance de quelqu’un, vous êtes perdus. Vous êtes seul. Croire en Dieu signifie croire en ses principes et donne une base à la socialisation. Tout comme la psychanalyse donne une base pour expliquer les travers de l’Homme et changer le mot folie pour maniaco-dépressif, psychotique, etc… Mais il n’y a rien de vrai là-dedans. Cela autorise à agir à l’inverse du bon sens. La psychanalyse autorise uniquement à être fou. C’est une dérive.

    Le psychanalyste est le prêtre accepté d'aujourd'hui.

      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 11:25